S’enregistrer  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  Se connecter pour vérifier ses messages privés  Connexion 
histoire de l'automobile

 
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Groupe Scolaire Privé AL MOUBADARA Index du Forum » Collège - Lycée » Lycée
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
rihame rhazzal


Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2010
Messages: 8
Féminin Lion (24juil-23aoû)
Point(s): 14
Moyenne de points: 1,75

MessagePosté le: Lun 6 Déc - 23:10 (2010)    Sujet du message: histoire de l'automobile Répondre en citant

I) Histoire de l’automobile  
 
L'histoire de l'automobile rend compte de la naissance et de l'évolution de l'automobile, invention technologique majeure qui a considérablement modifié les sociétés de nombreux pays au cours du XXe siècle. Elle prend naissance au XIXe siècle lorsque la technique fait la part belle à la vapeur comme source d'énergie pour ensuite s'orienter massivement vers le pétrole et le moteur à explosion. 
L'automobile s'est progressivement imposée dans les pays développés comme le principal mode de transport pour la circulation des individus et des marchandises. Son industrie a été l'un des secteurs les plus importants et les plus influents depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale et son essor mondial en a été spectaculaire. 250 000 automobiles sont dénombrées en 1907, 500 000 en 1914 avec l'apparition de la Ford T et 50 millions avant la Seconde Guerre mondiale. Le parc automobile triple pendant les Trente Glorieuses et atteint les 300 millions de véhicules en 1975. En 2007, la production annuelle mondiale de voitures passe le cap des 70 millions d'unités, et on estime que le parc pourrait dépasser le milliard en 2010. 
L'invention de l'automobile n'a pas été le fait d'un seul inventeur mais « reflète une évolution qui a eu lieu aux quatre coins du monde » sur plus d'un siècle[[color=#333333]1[/color]]. On estime à près de 100 000 le nombre de brevets à l'origine de la voiture moderne[[color=#333333]1[/color]]. 
L'automobile a révolutionné le transport et a entraîné de profonds changements sociaux, en particulier dans le rapport des individus à l'espace. Elle a favorisé le développement des échanges économiques et culturels et conduit au développement massif de nouvelles infrastructures (routes et autoroutes, parkings). Tout un univers culturel s'est construit à partir de sa diffusion comme objet de consommation grand public et elle représente aujourd'hui – à l'instar d'autres inventions du XXe siècle comme la radio, la télévision ou le réfrigérateur – un équipement largement considéré comme indispensable dans les foyers des pays industrialisés. À la fois moyen de distinction sociale et instrument de loisir, l'automobile occupe une place éminente dans le mode de vie contemporain. 
Ses effets sur la vie sociale ont été dès son apparition, et sont plus que jamais aujourd'hui, sujets de controverse. Perçue au début de sa diffusion massive dans les années 1920 comme un progrès en termes de mobilité et de confort, l'automobile a fait l'objet de critiques importantes tant dans ses conséquences environnementales (utilisation d'énergies non renouvelables, augmentation du taux de décès accidentel, pollution atmosphérique et sonore) que sociales (individualisme, obésité, impact sur l'aménagement du territoire). Son emploi est venu concurrencer les modes de transport collectifs comme les tramways en ville ou le train pour les trajets interurbains. 
Au tournant du XXe siècle et du XXIe siècle, l'automobile, qui a déjà été confrontée aux différents chocs pétroliers, doit faire face désormais à la raréfaction inéluctable du pétrole, au réchauffement climatique et aux restrictions d'émissions polluantes imposées à l'industrie dans son ensemble. À cela s'ajoute la crise financière mondiale qui touche de plein fouet l'industrie automobile, certains grands groupes mondiaux rencontrant de très sérieuses difficultés. 
 
 
 
Les premières voitures 
 
 la première voiture en Europe 1815 
 
 
C’est en 1860 que la première ébauche d’un moteur à explosion a été créée. Ce moteur inédit fabriqué par Etienne Lenoir est, dans un premier temps, alimenté au gaz d’éclairage. Quelques temps plus tard il invente un carburateur permettant de remplacer le gaz par du pétrole. Souhaitant expérimenter au plus vite son moteur, il l’installe sur une voiture rudimentaire qui parcourt pour la première fois le parcours Paris, Joinville-le-Pont. Malheureusement, Lenoir, faute de moyens matériels et financiers, se voit dans l’obligation d’abandonner ses recherches. 
 
  Un ancien moteur à explosion construit par Ford 
 
La première voiture électrique: La Détroit Electric(1914) 
 
Le premier « vrai » moteur à quatre temps fut mis au point par deux ingénieurs allemands, Daimler (1872) et Benz (1882) qui, chacun de leur côté, cherchent à vendre leur brevet en France. En 1889, Panhard et Levassor installent le premier moteur à quatre temps (celui de Daimler) sur une voiture à quatre places.
A partir de cette date la recherche et l’évolution de l’automobile va progresser de manière fulgurante dans tous les pays. 
C’est à cette date aussi que commencent les déboires de la voiture : à cette époque la voiture demeure un objet de luxe réservé aux plus fortunés, de plus les routes sans revêtement ni signalisation s’avéraient très difficiles à pratiquer, le démarrage du moteur quand à lui était une épreuve fastidieuse et les intempéries comme la poussière demeuraient redoutées puisque les voitures n’étaient pas protégées. 
Bugatti Garros 
Mais toutes ces difficultés ne rebutèrent pas les passionnés désireux de faire découvrir « la voiture sans chevaux » comme on la surnommait à l’époque, au plus grand nombre. Pour cela ils organisèrent des courses telles que la Paris-Rouen qui fut, pour la première fois organisée en 1894. Toutes ces courses eurent pour conséquence d’anéantir le moteur à vapeur et de mettre en valeur la souplesse et l’endurance du moteur à explosion mais également elles démontrèrent, grâce à la Peugeot pilotée par André Michelin que la voiture gagne beaucoup à « rouler sur l’air ». 
Le pneu apporte un « plus » indéniable à l’automobile 
C’est en 1903, avec la course Paris-Madrid et après plusieurs accidents mortels que les courses de route sont arrêtées : elles auront désormais lieu sur circuit. 
A partir des modèles de courses aux énormes moteurs, les constructeurs s’affairent à développer des modèles beaucoup plus accessibles comme la Ford Modèle A (cf. photo ci-dessous). 
 
 
La Mercedes 60 (1903) qui remporta beaucoup de courses au début du siècle  
C’est à partir de voitures comme ci-dessus que les constructeurs développèrent des modèles plus petits et plus accessibles au plus grand nombre 
Voici une De Dion-Bouton de 1901. Depuis 1899, la firme produisait des voitures qui furent parmi les premières à susciter l’intérêt des foules.  
 
 
 
La Ford Modèle A fut la Première voiture à pétrole construite par Henry Ford de 1903 à 1906 juste avant la mythique et populaire Ford T  
 
 
La Sizaire-Naudin: la plus célèbre voiturette française monocylindre du début du siècle  
 
 
II) L’évolution automobile 
L’âge d’or: 
 
L’entre deux-guerres a été l’âge d’or de l’automobilisme. En effet, constructeurs et pilotes ne connaissaient plus la plupart des difficultés d’avant-guerre. Désormais, les constructeurs peuvent se spécialiser dans la production de modèles bon marché en grande série où à la production de modèles de luxe en petite série. A cette époque, les automobilistes commençaient à goûter au plaisir de l’automobile en circulant sur un réseau de route dégagé. 
 
 
 
 
 
Modèles de luxe symbolisés par cet intérieur « douillet » d’une Bentley de l’époque  
Mais le Krach de Wall Street de 1928 (Le « Jeudi Noir ») a plongé l’industrie automobile dans une crise. Pour sortir de ce marasme, les constructeurs Européens et Américains cherchent à séduire une clientèle financièrement réticente en lui proposant des modèles légers, toujours plus rapides et économiques, ce qui fut rendu possible par la progression des voitures dans bien des domaines tels que l’amélioration des moteurs et la synchronisation des boîtes de vitesse. Les carrosseries qui habillaient ces mécaniques de plus en plus perfectionnées abandonnèrent les angles saillants et adoptèrent une ligne un peu plus aérodynamique en se calquant sur les avions. Mais même pendant cette période de crise, les constructeurs prestigieux continuèrent à produire des voitures de rêve rivalisant de prestige et de luxure. 
 
Ci dessous à gauche: Une Trojan 10 cv(1924), à droite une Citroën B 14 (1928)  
 
  
 
 
L’après-guerre:Dès la guerre finie, on constata un essor prodigieux de la production automobile mondiale, elle tripla pendant les trente glorieuses (approximativement de 1945 à 1975) et passa de 10 millions à 30 millions de voitures. La concentration industrielle, les progrès techniques et l’augmentation de la productivité facilitèrent en Europe l’apparition des petites voitures économiques. 
En 1946, les 10 000 premières Volkswagen (les Coccinelles) étaient construites en Allemagne. Volkswagen en avait produit 15 millions en 1972. En France, c’est la 4 cv de Renault qui, lancée en 1946 atteignait les 500 000 exemplaires en 1954. En Italie, les petites Fiat, lancées avant la guerre, connurent, après cette dernière, un succès sans précédent. Un peu plus tardivement, ce fut l’Angleterre qui se mit à fabriquer des petites voitures avec la fameuse Mini dont 4.5 millions d’exemplaires ont été vendus à ce jour. 
 
                                                                                                           
La Mini 
 
La 4 cv de Renault  
 
La Coccinelle de Volkswagen 
 
LES ORIGINES DE L'AUTOMOBILE
UNE EPOPEE EUROPEENNE
 


Lorsque l'on regarde dans le rétroviseur pour juger du développement des véhicules à moteur, on constate qu'aucun autre produit technologique n'a autant influencé et passionné l'homme que l'automobile.
Que d'esprit d'invention, de travail créateur et constructif, d'essais multiples et d'expériences n'a-t-il pas fallu pour que l'automobile parvienne au stade actuel. Ne soyons donc pas surpris si l'immense public motorisé, la jeunesse notamment, manifeste un si grand intérêt pour tout ce qui a trait à l'Automobile, ses performances, son design, ses avancées techniques et technologiques, mais également son histoire.
De tout temps, les grandes inventions ont marqué l'histoire au point de servir de repère pour identifier une époque. Mais de toutes, l'Automobile est sans doute celle qui a le plus bouleversé la vie de l'homme. Incontestablement, le berceau de l'Automobile fut l'Europe, où, la France et l'Allemagne peuvent prétendre avoir occupé une place de choix.
A juste titre, l'Europe doit être considérée comme le berceau de l'automobile.
Incontestablement la France et l'Allemagne furent les initiateurs de ce nouveau moyen de transport.


 
LA GENESE DE 'AUTOMOBILE 


Il faut remonter en 1769 pour trouver la première pièce du puzzle compliqué qu'est l'automobile. Cette année-là, l'ingénieur lorrain Nicolas-Joseph CUGNOT, venait de réussir à maîtriser l'utilisation de la vapeur, il construisit alors le premier véhicule automobile de l'histoire. 
  

 
Après cet excellent départ, rien ne fut fait en France pendant longtemps, et c'est en Grande Bretagne, véritable patrie de la machine à vapeur, que des progrès furent accomplis ensuite.
Toutefois, le véritable essor de ce révolutionnaire moyen de transport routier naquit réellement lorsque la technique en permit une première miniaturisation, elle fut la combinaison harmonieuse des technologies du cycle, des moteurs à vapeur et à gaz, et des véhicules hippomobiles.
En Grande Bretagne, les mauvais résultats obtenus par les diligences à vapeur de 1820 à 1840 ont freiné pendant un demi siècle le démarrage d'une industrie automobile.

 
En 1860, le franco-luxembourgeois Etienne LENOIR, fit breveter un moteur à 2 temps à combustion interne et l'employa sur une voiture en 1862. Ce moteur était du plus grand intérêt, notamment par son allumage électrique ; mais un progrès fut réalisé lorsqu'en 1876 l'Allemand Nikolaus Auguste OTTO, réalisa le premier moteur à 4 temps. En 1883, l'ingénieur français DELAMARRE-DEBOUTTEVILLE et son chef mécanicien Léon MALANDIN construisent et font circuler une voiture à 4 roues équipée de 2 moteurs à 4 temps alimentés par essence, leur brevet déposé le 12 février 1884 atteste qu'elle est bien la première voiture à essence de l'histoire de la locomotion. 
 
 
   
 
Un tournant important fut pris lorsqu'en 1885 Karl BENZ et Gottlieb DAIMLER entreprirent, indépendamment l'un de l'autre leurs premiers essais de voiture On pourrait croire que l'Allemagne allait devenir le berceau de l'automobile, mais les choses tournèrent autrement en raison d'oppositions personnelles entre les deux hommes. 
 
Le grand mécanicien Français Léon SERPOLET, auteur d'une chaudière à vaporisation instantanée, construisit son premier tricycle en 1888. Puis ce fut DE DION, grâce à son associé BOUTON, qui purent réduire la machine à vapeur et son indispensable chaudière aux dimensions des tricycles populaires. Le vrai pays d'origine de l'Automobile est donc la France, la synthèse des travaux et réalisations menéssur la locomotion ouvrit la voie aux réalisateurs des moteurs de « taille automobile », dont DAIMLER et BENZ furent les premiers à concrétiser les projets sur un plan pratique.  
 
Histoire de Mercedes 
 
 
 
Le 29 janvier 1886, il y a précisément 120 ans hier, sortait du garage de l'allemand Karl Benz  un véhicule motorisé à trois roues. La première voiture venait de naître, dont une réplique pourra être admirée dès mai prochain au salon Mercedes-Benz. 
Construite à trois exemplaires, elle avait déjà tout d'une voiture telle qu'on la connaît : un moteur à essence, un allumage électrique, un carburateur, un radiateur à eau et un châssis. La meilleure publicité pour sa création sera faite par la femme de Karl Benz, qui fera un voyage de 100km à son bord pour aller voir sa mère, sans que son mari ne soit au courant. A cet époque, l'essence était délivrée en pharmacie comme produit détachant... 
En 1893, après avoir vendu quelques rares modèles à de riches clients, un second verra le jour, qui sera la première Benz à quatre roues 
  

 
1936      mars




http://www.linternaute.com/histoire/motcle/evenement/527/1/a/54081/premier_…

Premier moteur diesel avec la 260 D de Mercedes

Le constructeur allemand Mercedes présente au salon de Berlin la première voiture dotée d’un moteur diesel : la 260 D. Le moteur Diesel avait été inventé par Rudolf Diesel, en 1892. Malheureusement, la guerre ne permettra pas à la firme de commercialiser en grand nombre sa nouvelle automobile. L’utilisation du diesel ne fera toutefois pas l’unanimité, car il est considéré comme trop bruyant et trop odorant. Il faudra attendre l’injection directe d’Audi, dans les années 1980 pour que le Diesel connaisse un développement plus important.
Voir aussi :
Histoire de Mercedes - Diesel - Histoire de l'Automobile
1955
22 mai
http://www.linternaute.com/histoire/motcle/evenement/527/1/a/52952/albert_a…

Albert Ascari plonge dans le port de Monaco

Alors qu’il est parvenu, au volant de sa Lancia, à mettre suffisamment de pression sur les Mercedes de Fangio et Moss pour parvenir en tête, Alberto Ascari rate le virage à la sortie du tunnel et plonge directement dans le port. Sonné mais pas grièvement blessé, l’homme parvient à s’extraire à l’aide des hommes grenouilles. C’est un français qui, pour la première fois de l’histoire du championnat, empoche la course : Maurice Trintignant. Quant à Alberto Ascari, sa chance l’abandonnera rapidement : quatre jours plus tard, alors que ses médecins le lui déconseillent, il prend place dans une Ferrari et se tue lors d’essais à Monza.
Voir aussi :
Dossier histoire de la Formule 1 - Ferrari - Fangio - Histoire de Mercedes - Alberto Ascari - Histoire des Sports mécaniques
1955
11 juin
http://www.linternaute.com/histoire/motcle/evenement/527/1/a/52834/drame_au…

Drame au Mans

Alors qu’elle tente d’éviter une voiture rentrant au stand, l’Austin-Healey de Lance Macklin est percutée par l’arrière par la Mercedes De Pierre Levegh. Cette dernière décolle et perd son train avant dans le choc. Avant de s’écraser et de s’enflammer sur le bord de la piste, elle a ainsi projeté capot, moteur et boîte de vitesse dans la foule. Le bilan est tragique : 92 morts dont environ 80 sur le coup et 140 blessés. La course se poursuit mais Mercedes abandonne et prend la décision de ne plus participer aux sports automobiles, décision qu’elle tiendra jusqu’à son retour en F1 à la fin des années 90. Suite à cet accident, de nombreux efforts seront faits en terme de sécurité dans les grandes compétitions de sport automobile.
Voir aussi :
Accident - Histoire des 24 heures du Mans - Histoire de Mercedes - Histoire des Sports mécaniques
1998
7 mai
http://www.linternaute.com/histoire/motcle/evenement/527/1/a/47741/naissanc…

Naissance de Daimler-Chrysler

L'alliance entre l'allemand Daimler-Benz et l'américain Chrysler Corporation est officialisée. Par une fusion-acquisition évaluée à 35 milliards de dollars, le 5ème constructeur automobile mondial est né. Les experts pensent qu'à l'horizon 2010 seuls 8 à 10 constructeurs de taille mondiale subsisteront sur le marché. Il y en a près de 20 aujourd'hui


 

 







 
 



 
 








 



 
 
 


Lun 6 Déc - 23:10 (2010)
Auteur Message
Publicité




MessagePosté le: Lun 6 Déc - 23:10 (2010)    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Lun 6 Déc - 23:10 (2010)
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   Groupe Scolaire Privé AL MOUBADARA Index du Forum » Lycée

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com
Xmox 360 by Scott Stubblefield